Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/lang.php on line 32 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 38 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 39 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 40 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/flock.php on line 60 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 560 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 561 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 609 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 619 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil : comité technique académique du 1/12/2011
Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Comités Techniques
  • 28 novembre 2011

    comité technique académique du 1/12/2011

    Le 1er décembre se tient à Créteil le premier Comité Technique de l’académie. Celui-ci aura à s’exprimer sur :
    - le bilan de la rentrée 2011
    - le Projet académique 2012-2015

    Quelques remarques ci-dessous sur notre approche du second point.


    Le Projet académique 2012-2011 a fait l’objet d’une réunion de travail informelle à laquelle les organisations syndicales étaient invitées.
    Seuls le Sgen-CFDT et l’UNSA ont répondu présents.

    Ce projet est un global : il s’appliquera tant dans le premier que dans le second degré et pour tous les administratifs. Préparé avec les IEN du premier degré et les chefs d’établissement, il se décline de manière extrêmement ambitieuse sous trois axes :
    - Réussite
    - Équité
    - Solidarité

    Notre intervention.

    Le projet aurait pour titre (il n’est pas définitif) comme titre "pour l’excellence de chacun".
    Nous sommes longuement intervenus sur cette question. Nous ne pouvons concevoir que notre travail soit de former l’excellence uniquement. Qu’elle soit un de nos buts nous paraît évident mais nous nous devons de travailler avec tous les élèves et de les faire tous progresser sans s’obnubiler d’une excellence individuelle dont le modèle est encore à inventer ... Nous n’avons pas non plus à nous inscrire dans des schémas d’excellence un peu trop à la mode qui ne considèrent chaque élève qu’individuellement en oubliant de le considérer dans une collectivité d’aspirations et de besoins.
    En revanche, nous nous devons de travailler à la réussite de tous. A ce titre, il nous paraît d’ailleurs indispensable que chacun ait une connaissance du monde du travail.

    Nous sommes par ailleurs intervenus sur une question qui nous semble essentielle. S’il faut pour faire vivre un projet ambitieux plus de moyens que ceux que nous avons actuellement, il faut aussi, pour qu’il ne reste pas lettre morte dès sa parution, qu’il soit partagé par tout le monde.
    Or qu’en est-il exactement ? Dans combien de lieux ne dépasse-t-il pas le simple état de piles de documents brillants dans une salle des profs par exemple ? Dans combien d’établissements le projet académique n’est-il pas un simple gadget dont on parle avec une certaine ironie ?
    Est-on sûr que le temps soit pris collectivement pour le lire, le connaître et tenter de le mettre en œuvre ? Comment espérer d’ailleurs qu’il soit connu et mis en œuvre s’il n’est qu’un processus hiérarchique descendant ?
    La question primordiale, pour nous, est qu’avant toute autre chose, l’accueil de tous ceux qui arrivent, débutent ou prennent leurs fonctions soit une réalité, une réalité exemplaire ! puis que l’accueil se mue ensuite en suivi ... c’est dans ces conditions qu’un projet peut se mettre à vivre, librement partout sur le territoire de l’académie.
    L’accueil et le suivi, aussi bien dans les services administratifs que dans les écoles ou les établissements du second degré, c’est l’engagement de ne laisser personne en souffrance. Il faut parler des souffrances au travail, souffrances qui peuvent d’ailleurs avoir de multiples raisons et s’exprimer de multiples manières.
    Nous avons donc demandé que l’humain soit au centre du projet dans l’optique d’une réelle politique de GRH. Cette ambition demande des moyens certes (tout ne sera pas financé à égalité dans ce projet) mais le bon sens pédagogique dans la mise en œuvre du projet académique doit l’emporter sur le reste.
    La réussite de tous les élèves, c’est ne laisser personne sur le carreau, élèves comme adultes.