Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Collèges - Lycées
  • > Mutations
  • 16 janvier 2005

    Mouvement inter 2005 : embarquement immédiat !

    L’information est maintenant sûre : l’inter garde son cadrage national mais l’intra, dans le cadre d’une déconcentration accrue, est à définir par les recteurs selon un minimum de recommandations nationales.

    La note de service est parue au BO du 4 novembre : elle comporte des changements notables de dates et de bonifications. Le Bo est téléchargeable à partir de notre page Spécial mutations 2005.

    Calendrier

     26 novembre-10 décembre 2004 : saisie de l’inter et des mouvements spécifiques.
     17 décembre : date limite de dépôt des dossiers médicaux et de retour au rectorat des confirmations de demandes de mutation.
     Groupes de travail médicaux académiques : 4 et 5 janvier.
     Groupes de travail médicaux nationaux : 1-4 février 2005.
     Affichage des barèmes : 11-18 janvier et 2-4 février.
     GT académiques de barèmage : 26-31 janvier.
     Mouvement inter : 16-24 mars.
     Saisie de l’intra : 31 mars-14 avril.

    De quelques changements

    Certains changements sont de vraies avancées : le rapprochement de conjoint est mieux bonifié ( 150,2 points), les points pour 1,2 ou 3 enfants et plus sont de 50, 100, ou 150.

    Séparation : 50, 75 et 100 points pour 1, 2, 3 années et plus.

    La date de prise en compte des mariages et Pacs est finalement calée, pour cette année, au 10 décembre alors que le ministère l’avait avancée au 1er septembre !

    Les stagiaires ont le droit de déposer un dossier médical à la condition qu’ils aient un conjoint ou un enfant à charge qui nécessite des soins continus en service hospitalier spécialisé.

    De notables changements sont à noter en matière de bonifications : les Zep, les sensibles, les PEP, sont regroupées ( ce qui n’est pas un mal, nous le réclamions depuis longtemps ) sous la dénomination Affectations Prioritaires à Valoriser (APV). Reste que ces APV sont à définir par les recteurs. La bonification de stabilité dans un de ces postes est de 300 points pour 5 ans et de 400 pour 8 ans. Pour plus de renseignements, consultez l’article : Mise en place des APV dans l’académie.

    Enfin, concernant l’intra, il est encore trop tôt pour s’aventurer à le décrire : mais bien des éléments risquent d’être différents. Il nécessitera débats et capacité à se faire entendre puisque les recteurs devront mener des concertations. Le cadrage national de l’intra est assez précis pour que les principes essentiels soient respectées, mais les nouveaux barèmes seront cependant une déclinaison de la politique académique.

    Le Sgen pourra-t-il enfin faire entendre sa demande d’amélioration de l’affectation des néo-titulaires ? Encore faudra-t-il que les recteurs aient la volonté de faire vivre le « dialogue social » comme le prescrit le ministère.

    Xavier Boutrelle