Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > ECOLES
  • > Carte scolaire
  • > Carte scolaire dans le Val de Marne
  • 9 septembre 2006

    Rentrée 2006 - carte scolaire premier degré 94


    Compte-rendu du CTPD du 7 septembre

    Le nombre d’écoles en attente d’une ouverture de classe n’était pas très important à cette rentrée : huit seulement avaient fait le déplacement à l’inspection d’académie le jour du CTPD. Elles ont pu, de vive voix, exposer leur situation à M. Gante, IEN adjoint à l’inspecteur d’académie.
    Le Sgen-CFDT, pour sa part, a indiqué ce qu’il pensait de cette carte scolaire et exposé en séance toutes les situations particulières qui lui ont été soumises.

    Malgré le petit nombre de problèmes de rentrée, l’IA a refusé de se prononcer sur plusieurs cas qu’il a mis en réexamen (4 jours après la rentrée !) après avoir entendu les représentants du personnel. [1]

    Par ailleurs, plusieurs écoles n’ont pas obtenu l’ouverture demandée alors qu’elles rentraient, selon nous, [2] dans les normes et les règles appliquées jusqu’à présent dans le département.
    C’est ainsi qu’une école maternelle Zep de Villejuif ne pourra pas accueillir tous les enfants de 2 à 3 ans qui se sont présentés. C’est la première fois depuis de nombreuses années qu’une école maternelle Zep disposant des locaux nécessaires n’accueillera pas des enfants de 2 à 3 ans que les parents souhaitent scolariser.

    Deux constats

    Si, globalement, les prévisions retenues par l’IA ont été tout à fait convenables, la réserve de rentrée a été trop juste pour régler tous les problèmes imprévisibles.

    Il est impossible d’apprécier l’équité des mesures prononcées à la rentrée car l’IA n’a pas communiqué les effectifs des écoles qui ont bénéficié d’une ouverture ou d’une annulation de fermeture.


    L’IA répond au Sgen-CFDT Val-de-Marne

    - L’IA a promis qu’un point sur les questions AIS serait fait lors d’un prochain CTPD par Madame Niquet, IEN de la 21e circonscription et interlocutrice du Conseil général sur ces questions.
    Il a mentionné la difficulté de recrutement des auxiliaires de vie scolaire et rappelé la possibilité de recruter des personnels d’accompagement et d’aide aux enfants handicapés sur CAE (contrat d’accompagnement à l’emploi).

    - Au sujet des remplacement, l’IA considère, au vu des données nationales, que le département est doté de façon convenable. Néanmoins il ne nie pas qu’il y a une difficulté. La question reste à traiter... pour la énième année consécutive !

    - À propos du logiciel d’aide à la gestion des élèves (Base élèves), l’IA a annoncé que la généralisation ne se fera que l’an prochain. Cette année sera consacrée à poursuivre l’entrée dans le dispositif en concertation avec les communes. Cette année, la généralisation se fera dans la ville de Créteil et l’opération se poursuivra à Boissy-Saint-Léger.
    M. Tempez, IEN de la 6e corconscription, devrait faire une présentation de Base élèves aux représentants du personnel.

    Les enfants du squatt de Cachan

    Ils ont tous été scolarisés à l’école Belle image, y compris les 2 à 3 ans des familles regroupées dans la gymnase. L’IA a signalé qu’il y a eu d’autres arrivées après.


    [1] Cinq ouvertures ont finalement été prononcées dans la journée suivante, le vendredi 8 septembre : Courbet à Gentilly, Curie à Arcueil, Orme au chat à Ivry, Lapierre à Alfortville, Centre au Plessis

    [2] Plusieurs différents restent à tirer au clair dans les prochains jours ou les prochaines semaines : comptage des enfants de Clin, arrivées et inscriptions tardives, livraisons imminente de logements