Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > ECOLES
  • > Carte scolaire
  • > Carte scolaire dans le Val de Marne
  • 29 septembre 2006

    Les mesures de carte scolaire ont-elles été décidées de façon équitable à la rentrée 2006 dans les écoles du Val-de-Marne ?


    Courrier du Sgen-CFDT 94 à l’Inspecteur d’académie

    Le Sgen-CFDT 94 a demandé par courrier les effectifs des écoles ayant fait l’objet d’une mesure de carte scolaire en juin et en septembre. Cette information n’a pas été remise aux représentants du personnel siégeant au CDEN.
    Deux conclusions possibles :
    - l’équité n’a pas été respectée et mieux vaut que certaines écoles l’ignore ;
    - le manque de considération pour les instances consultatives.
    Dans les deux cas, cela donne raison à ceux qui ne jurent que par le rapport de forces pour obtenir une ouverture ou l’annulation d’une fermeture. Le Sgen-CFDT 94 continuera de peser pour qu’il en aille différemment. La répartition des moyens ne doit pas résulter du rapport de forces mais de l’application de critères soumis à l’avis du CTPD et du CDEN et connus de tous.

    Créteil, le 29 septembre 2006
    à M. l’Inspecteur d’académie
    Objet : carte scolaire rentrée 2006 M. l’Inspecteur d’académie,

    Nous nous sommes étonnés, lors du CTPD du 7 septembre dernier, du caractère tardif de certaines décisions qui ne nous semblaient pas prêter à discussion dès lors que les normes et principes utilisés ces dernières années restaient en vigueur. Nous constatons que de nouvelles mesures de carte scolaire ont été annoncées depuis et qu’au moins une école s’en prévaut pour considérer qu’elle ne fait pas l’objet d’un traitement équitable.

    Les effectifs de l’école élémentaire Marinville à Saint-Maur-des-fossés (329 élèves présents pour 12 classes, soit une moyenne de 27,4 élèves, moyenne au-dessus du seuil d’ouverture de 27) semblent justifier une ouverture de classe au regard des normes départementales et de l’application qui en a été faite à d’autres écoles.

    À l’heure actuelle, nous ne connaissons pas les effectifs des écoles ayant fait l’objet d’une mesure de carte scolaire en juin comme à cette rentrée. Nous souhaitons que cette information soit communiquée au CDEN mercredi 20 septembre.

    Concernant la carte scolaire, le Sgen-CFDT 94 a toujours défendu les deux principes suivants :
      même traitement pour les écoles présentant des situations semblables ;
      transparence des normes, des règles et des raisons particulières retenues pour procéder aux mesures d’ouverture et de fermeture.

    Nous avons souvent fait observer que faute de clarté, enseignants et parents en sont réduits à faire des suppositions et à décider d’actions qui ne peuvent que générer du malaise et de la rancœur.

    S’il devait s’avérer que des écoles ont été traitées différemment malgré un profil similaire, nous ne pourrions que désapprouver une telle décision. Dans l’état actuel de nos informations, nous ne pouvons qu’appuyer la demande d’ouverture de classe émanant de la communauté éducative de l’école Marinville.

    Nous vous prions d’agréer, Monsieur l’Inspecteur d’académie, l’expression de notre attachement au service public de l’Éducation nationale.

    Kathy Tran Van Tam
    Secrétaire départementale
    Représentante du Sgen-CFDT au CTPD