Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Politiques
  • > Actualités
  • 4 novembre 2006

    Délire, autoritarisme, incitation à la délation : les trois dérives de Robien

    Éditorial du journal envoyé, le 3 novembre, aux adhérents du Sgen-CFDT 94 ainsi qu’aux écoles, aux établissements spécialisés, aux Rased, aux équipes de circonscription et aux PE2.

    Délire

    Depuis maintenant plus d’un an, notre ministre n’a cure de répéter sur toutes les antennes et dans toutes les réunions de cadres de l’EN que seule la méthode syllabique est efficace pour l’apprentissage de la lecture. À l’appui de cette affirmation la caution que les chercheurs scientifiques lui accorderaient (voir ses références sur le site d’Eduscol). Malheureusement pour lui, comme le montre le communiqué publié en page 1, TOUS ceux dont il se réclame contredisent ses propos et prennent plus que leurs distances avec ce personnage.

    Autoritarisme

    Non content de ne rien comprendre à ce qu’il affirme, notre ministre a décidé de mettre à l’écart ceux qui ne disent pas comme lui. C’est le cas de Roland Goigoux, remercié de sa formation sur la lecture à l’École supérieure de l’Éducation Nationale. C’est le cas de Pierre Frackowiak, IEN, militant syndical au SI-Unsa, coupable de dire tout haut les contradictions dans lesquelles s’empêtrent le ministre, contre lequel un acte disciplinaire est en cours. C’est enfin l’Inspection générale qui est saisie d’une demande d’inspection de tous les CP de France pour vérifier la bonne application de la parole du ministre. Toutes ces mesures aboutissant à une suspicion généralisée quant à la façon dont les enfants apprennent à lire.

    Incitation à la délation

    Suspicion qu’un groupuscule ultra-conservateur, SOS-Education, a rapidement exploitée en lançant une campagne de délation, par des encarts dans la presse régionale et sur son site, en direction des parents pour qu’ils indiquent la méthode de lecture utilisée par l’instituteur de leur enfant et dénoncent ceux qui n’appliqueraient une méthode syllabique. Interpellé sur cette campagne, le ministre ne l’a toujours pas condamnée.

    Face à cela, le Sgen-CFDT a appelé le ministre à cesser sa campagne de déstabilisation et à revenir au plus vite à une attitude raisonnable. Il comdamne l’entêtement d’un homme dont la politique en la matière ne mène que dans le mur et l’affrontement.

    Si vous enseignez en cycle 2 et que vous avez subi une « inspection-lecture », contactez-nous au cas où elle se serait mal passée.

    Sgen-CFDT 94



     

     

    À télécharger