Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > ECOLES
  • > Enseignement spécialisé
  • > Enseignement spécialisé dans le Val-de-Marne
  • 12 février 2007

    Itinérants : l’association des paralysés de France s’adresse à L’Inspecteur d’Académie du 94

    Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

    Le Conseil Départemental de l’Association des Paralysés de France du Val de Marne, en sa séance du lundi 5 février 2007, a pris connaissance de votre projet de transférer les postes d’enseignants itinérants en enseignants référents. Il souhaite aujourd’hui vous faire part de ses réactions.

    Tout d’abord, nous pensons que c’est une erreur d’avoir laissé les CCPE en place, ils auraient pu devenir beaucoup plus rapidement les enseignants référents nécessaires à la rentrée scolaire 2006, afin de favoriser l’accessibilité scolaire de tous les enfants en situation de handicap.
    Ensuite, le dispositif d’enseignants itinérants doit demeurer un outil très précieux. Il a prouvé toute sa valeur depuis de nombreuses années, de par sa médiation très spécialisée avec les enfants (quelque soit le handicap), les familles, les enseignants, les établissements médico-sociaux. Ces postes sont d’une grande souplesse de réactivité et de proximité.

    Alors que dans le Val de Marne, on s’apprête à les supprimer d’autres départements pensent à les mettre en place. Notre réseau national APF nous informe que plusieurs départements en France créent des postes d’enseignants itinérants, par convention avec l’Inspection Académique pour favoriser cet accompagnement nécessaire entre tous les acteurs. Au total rien que pour les établissements APF, vingt-trois enseignants itinérants sont mis à disposition dans plus de douze départements !

    Nous aurions donc dans le Val de Marne des enfants en situation de handicap sans accompagnement spécifique ? Les enseignants ne peuvent avoir toutes les compétences sur tous les handicaps. Même si les tâches des itinérants et des référents sont complémentaires, leurs fonctions ne sont pas les mêmes. Les enseignants itinérants sont pour l’accessibilité pédagogique, les professeurs référents pour l’accessibilité scolaire.
    Il y a un paradoxe formidable à vouloir faciliter l’accessibilité scolaire des enfants handicapés grâce au travail des enseignants référents, tout en supprimant les postes d’enseignants itinérant facilitant cet accueil scolaire auprès des élèves concernés par des remédiations pédagogiques et en apportant un soutien technique aux enseignants des classes.

    Aujourd’hui, nous sommes très inquiets de ce retour en arrière. Au nom de tous nos adhérents, nous vous demandons de revoir votre projet et nous restons vigilants quant à la décision que vous prendrez.

    Espérant, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, que vous serez sensible à nos réactions ; nous vous adressons nos salutations distinguées.

    Claude BOULANGER
    Représentant Départemental