Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Autres secteurs
  • > Supérieur
  • 28 juin 2007

    Université : la concertation a permis des avancées mais le texte doit encore s’améliorer

    La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a présenté le mercredi 27 juin aux organisations syndicales représentatives des personnels et des étudiants la version du projet de loi sur les universités qui sera finalement présenté au Conseil des ministres.

    Pour le Sgen-CFDT, il reste un point inacceptable : la possibilité pour le président de l’université de procéder à l’embauche de non titulaires.

    Nous n’avons pas été entendus sur ce point et nous le regrettons. Le Sgen-CFDT agira auprès des parlementaires pour tenter d’obtenir un infléchissement du texte sur cette question.

    Pour autant, le Sgen-CFDT note des avancées sur les points suivants :

    - composition du conseil d’administration (compris entre 20 et 30 membres) même si la formule retenue maintient une sous-représentation des personnels non enseignants ;

    - équilibre de pouvoirs entre le président et le conseil d’administration, même si la loi pourrait être encore améliorée sur ce point ;

    - de la mise en œuvre de la loi qui prévoit l’implication de toutes les universités d’ici cinq ans.

    Par ailleurs, la question de la sélection à l’entrée au master a été repoussée à d’autres chantiers.

    La poursuite des discussions, dans lesquelles le Sgen-CFDT a pris toute sa place, a donc permis d’améliorer le texte de loi, ce qui prouve l’utilité de véritables négociations.

    Paris, le 27 juin 2007