Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/lang.php on line 32 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 38 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 39 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 40 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/flock.php on line 60 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 560 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 561 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 609 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 619 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil : L’organisation des examens en Ile-de-France
Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Collèges - Lycées
  • 2 juillet 2007

    L’organisation des examens en Ile-de-France


    Des conditions de travail dégradées dénoncées par les Sgen-CFDT de Créteil et de Versailles

    Les secrétaires généraux des Sgen-CFDT de Créteil et de Versailles ont adressé le courrier ci-dessous au deux Recteurs, aux IA et au directeur du SIEC.

    Mesdames, Messieurs,

    Les syndicats Sgen-CFDT des Académies de Créteil et Versailles souhaitent par la présente faire état de ce qui nous apparaît comme des dysfonctionnements dans l’organisation des examens cette année et qui affectent l’ensemble des personnels (chefs d’établissement, examinateurs, surveillants, correcteurs, mais aussi Inspecteurs pédagogiques régionaux).

    Nos adhérents nous ont fait remonter les informations suivantes :

      Difficultés à organiser les plannings de surveillance des épreuves pour les proviseurs, leurs adjoints et les secrétariats à l’organisation du baccalauréat alors que les collègues enseignants sont convoqués au compte-goutte pour retirer les copies ou faire passer des oraux (quand certains ne reçoivent pas leurs convocations…) : certains personnels de direction ont dû reprendre les plannings de surveillance tous les jours et n’ont pu les remettre aux enseignants que tardivement, non sans avoir à faire face à leur impatience, voire leur mécontentement ;

      Convocation d’un trop petit nombre de correcteurs : ceux qui corrigent ont une charge de travail importante, en un temps très court, et ce pour les différents examens. Par ailleurs, nous constatons d’importants écarts de charge de travail entre nos Académies et des IPR – qui souhaiteraient convoquer davantage de collègues – constatent que le nombre de collègues convoqués reste trop faible pour pouvoir alléger la charge de travail. Enfin les collègues convoqués en urgence pour pallier des absences préfèreraient parfois être convoqués d’emblée ;

      Des collègues déplorent des convocations contradictoires ou difficiles à concilier : nous avons plusieurs témoignages de collègues convoqués à deux endroits différents (sous le nom d’épouse et de jeune fille, ou à deux domiciles différents par exemple, ou pour le BEP et le baccalauréat professionnel), d’autres trouvent difficile de concilier leur résidence dans l’Est parisien parce qu’ils enseignent en Seine-Saint-Denis, le retrait des copies en Essonne ou dans les Yvelines et le même jour la réunion d’harmonisation avant correction à Fontenay-Sous-Bois, enfin des collègues de langues ont été convoqués pour corriger dans 4 séries du baccalauréat ayant des épreuves différentes ce qui suppose un travail lourd de préparation et l’impossibilité d’assister aux différents jurys.

    Les syndicats Sgen-CFDT des Académies de Créteil et Versailles demandent une réflexion concertée sur l’organisation des examens afin d’améliorer les conditions de travail de l’ensemble des personnels de l’Education nationale concernés par le déroulement des examens, ce qui ne pourrait qu’avantager les candidats à ces examens.