Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Autres secteurs
  • > Supérieur
  • 7 février 2008

    Elections pour les nouveaux conseils à l’université Paris XII

    La Loi sur l’Autonomie des Universités, dites Loi LRU ou Loi Pécresse, se met en place dans les universités. La première action qu’elles doivent mettre en place est l’installation de nouveaux statuts mettant en oeuvre le nouveau mode de fonctionnement puis dans la foulée la mise en place de nouveau conseil. Sur ce point, il faut rappeler que la loi LRU renforce le rôle du Président et celui du conseil d’Administration (CA), qui se trouvera dans une configuration plus restreinte que dans le système précédent. Les 2 autres conseils (le conseil scientifique (CS) et le conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU)) resteront dans une formation classique.

    Rappelons que le Sgen-CFDT est favorable à l’autonomie des universités et donc favorable à la Loi LRU . Toutefois, nous avons rappelé notre inquiétude notamment sur le recrutement de personnels sur CDD et en dehors du statut de la fonction publique . Nous sommes également intervenus au niveau local et national pour défendre des espaces de contre-pouvoirs (présence d’un médiateur dans les universités, rôle du nouveau Comité Technique Paritaire qui va être mis en place dans les unviersités). Nous serons également attentif au fonctionnement des comités de sélection, qui remplaceront les commissions de spécialistes chargés, entre autre, d’auditionner les candidats à des postes de maître de conférences et de professeurs des universités.

    Dès fin décembre de l’année dernière, quelques universités travaillaient sur leurs nouveaux statuts. L’Université Paris 12 - Val de Marne s’inscrivait dans cette démarche ; et ses conseils vont être renouvelés ce 14 février.

    A partir de ses positions, la section Sgen-CFDT de l’université Paris 12 comprenant des IATOS, enseignants et enseignants-chercheurs, a initié le débat pour préparer correctement ces élections. Nous avons rencontré les autres syndicats, sans toutefois arriver à une convergence acceptable par tous, certains voulant toujours l’abrogation de cette loi LRU.

    Finalement, nous nous sommes rapprochés de l’équipe de la Présidence car nous partageons plusieurs points importants.
    - Premièrement, nous étions d’accord avec la Présidente pour un Conseil d’Administration avec le plus de membres autorisés par la loi, du fait de la diversité de l’université Paris12.
    - Deuxièmement, nous avons suivi et suivons certaines démarches de notre université, comme l’intégration de l’IUFM Créteil, la mise en place du Pres Université Paris-Est.

    Nous souhaitons également mettre l’accent sur la carte des formations dans le Val-de-Marne et plus largement dans l’Ile-de-France, en privilégiant des établissements complémentaires et non en compétition.

    La section Sgen-CFDT a proposé plusieurs candidats pour les 3 conseils. Sans anticiper sur les résultats de ces élections, nous aurons probablement 2 élus au CA, 1 élu au CS, 1 voire 2 au CEVU.

    A l’université Paris 12, la section Sgen-CFDT a choisi de se mettre dans le camp de la construction, des propositions, de la transparence plutôt que de se mettre systématiquement en contre à tout projet. Nous pensons que cela servira, pour les 4 ans à venir, cet établissement dans son rôle de service public de l’enseignement supérieur et de la recherche.