Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/lang.php on line 32 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 38 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 39 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 40 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/flock.php on line 60 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 560 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 561 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 609 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 619 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil : Le point sur la réforme des lycées.
Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Collèges - Lycées
  • 23 novembre 2008

    Le point sur la réforme des lycées.


    Le point sur la réforme des lycées à cette date.

    Cet article vous propose un bilan et une analyse.


    Une réforme qui manque de radicalité : c’est un problème

    Les problèmes du lycée actuel sont importants : échecs scolaires, motivation, problèmes d’orientation, de redoublement, de travail surtout : les élèves s’ennuient-ils au lycée ?
    Y répondre nécessite donc une réforme ambitieuse, ou au moins un certain nombre de réponses aux problèmes du lycée ; des pistes sont depuis longtemps proposées : un tas de rapports (Merieux, Thélot par exemple), constats…
    Les personnels innovent, mais se heurtent à des blocages : rapport avec la hiérarchie, marges de manœuvre restreintes, locaux et équipements inadaptés à l’enseignement d’aujourd’hui, emplois du temps qui ne permettent pas le travail d’équipe pourtant voulu, reconnaissance du travail insuffisante, désir d’évoluer dans sa carrière

    Pourquoi la permanence domine-t-elle,
    alors qu’en juin, les points de convergence signés par 8 syndicats présageaient d’une réforme plus importante ?

    - parce que Darcos veut faire vite :
    il est pressé, il veut mettre en œuvre la réforme à la rentrée 2009 (pour des tas de raisons, notamment son destin politique). Toutes les organisations avaient demandé du temps ; le Sgen-CFDT avait proposé une méthode d’expérimentation, du temps pour la réflexion l’an prochain.
    - parce que certains ne veulent rien changer
    - parce que la structure a une inertie : celle notamment des lobbying

    Or, il faudrait questionner certaines approches, enseignements :

    - que doivent être les enseignements d’aujourd’hui ; un élève comprend-il les enjeux économiques, le développement durable ; son rapport à la culture n’a-t-il pas changé…a-t-il réellement un questionnement sur notre société scientifique et technicienne ?
    - faut-il enseigner un programme (quitte à ce que les élèves ne l’assimilent pas) ou tabler sur ce qui doit absolument être acquis (comme compétences et savoirs ?) par tous ?

    Bref, pour le moment, une occasion ratée pour la seconde comme le dit bien le texte des Craps, de la FCPE que le Sgen-CFDT est le seul syndicat à avoir signé (« Réforme du lycée : un essai bloqué »).

    Pourtant, il y a des changements

    Ce qui change n’est pas sans soulever d’abord des interrogations mais aussi de légitimes inquiétudes :

    - Cycle Terminal : on ne sait rien pour le moment.

    - En seconde : emploi du temps élève sur 30 heures dont 27 de cours : petite réduction (28h30 de cours au minimum aujourd’hui). En soit, ce n’est pas un problème : pour le Sgen-CFDT, il faut réduire le nombre d’heure de cours ; cette réduction doit permettre :
    - pour les élèves : d’autres manières d’apprendre, et ne pas saturer la semaine : les cours de 17 à 18 ou de 13 à 14 sont-ils réellement utiles ?
    - pour les personnels pouvoir financer le travail en équipe, reconnaître les différentes tâches (rien de prévu sur ce point jusqu’à présent).

    Les blocs

    Bloc 1 - Tronc commun : 21 heures semaine.
    Les changements :
    - LV2 fait partie des enseignements obligatoires
    - Baisse du nombre d’heures de cours de ces enseignements obligatoires : de 23 h à 21h.
    Comme la LV2 actuellement, c’est 2h30 : on passe en réalité de 25h30 à 21h soit une baisse de 17,65% qui vont donc affecter toutes ces matières.

    Analyse

    Cela nécessite de repenser les programmes : impossible pour la rentrée 2009 (et problème du même programme avec moins de temps), mais dans un laps de temps court, possible.
    - La question la plus importante : quid des heures en demi groupe (7h actuellement avec LV2) ?
    - Il ne serait pas acceptable de ne pas avoir des heures ½ groupe en sciences expérimentales et en langues.

    Bloc 2 - Enseignements d’exploration et d’approfondissement : 6 heures semaine

    Nouveauté principale (rythme et choix)
    - 4 modules semestriels de 3 heures hebdomadaire (donc 6 heures semaine).
    - A l’issue du semestre, on peut approfondir le module du premier semestre ou changer.

    Analyse

    Ce système remplace le système actuel : 2 enseignements de détermination dont LV2 (5h30 à 6h) avec possibilité d’une option supplémentaire (2h30 à 3h)

    Les « victimes » potentielles de ce choix sont les enseignements de détermination les plus choisis actuellement : SES, MPI, ISI, IGC. Ce sont les SES qui seront le plus mis à mal. Derrière, il y a donc de manière nette des questions de postes pour ces disciplines ; en revanche, pour les autres disciplines, c’est l’inverse.

    Les disciplines de l’enseignement obligatoire se retrouvent dans ce bloc 2 : il y a donc partage entre bloc 1 et 2 pour ces enseignements et ces disciplines vont compenser la perte d’heures du bloc 1 par ce bloc 2. C’est aussi le risque principal difficile pour le moment à prévoir : risque de renforcement de ces enseignements fondamentaux.
    Si le rythme semestriel est intéressant, la modularisation demande des heures de concertation et il y aura fort à faire pour que la semaine de bilan et d’orientation ne se réduise à une semaine d’épreuves.

    La question la plus importante : les 4 modules peuvent-ils être pris dans le même « domaine » ou aura-t-il une contrainte à choisir dans au moins 2 domaines ?
    - dans le premier cas, il y a risque de reconstituer des filières (exemple : modules maths et physique choisis par l’élève ; ou littérature et LV3). ; le passage en première sera-t-il conditionné au fait d’avoir pris un module correspondant (maths ou physique pour S, SES pour ES, littérature pour L… ?) ou la seconde serait-elle vraiment de détermination comme annoncée ?
    - il faut tout de même faire le constat qu’actuellement, la seconde SES est la plus « indéterminée », ce qui est bien moins le cas des secondes MPI, IGC, ISI/ISP (pas de LV2 pour cette dernière, donc pas de choix pour les élèves sortant de seconde)

    - pour le Sgen-CFDT, il faut que chaque « famille » soit présente. Dans les enseignements obligatoires, il y a bien les familles « humanités », « sciences » et « sciences de la société », mais pas la famille « techno ». En cohérence, une de nos revendications pourrait être : « 4 modules au choix dont un au moins dans la famille techno », ou au moins que le choix des modules se fasse dans plusieurs « familles ».

    Bloc 3 - L’accompagnement obligatoire : 3 heures semaine

    - Le nombre d’heure (3h hebdomadaire) est toutefois inférieur à ce que prévoyait Gaudemar (4h30). Ces heures sont prévues pour l’accompagnement, l’enseignement pluridisciplinaire et l’aide à l’orientation. Actuellement : 2 heures d’aide individualisée et 10 heures d’heure de vie de classe (rarement mis en œuvre).
    - L’accompagnement élargi à tous les élèves (plutôt une bonne chose)
    - Le nombre d’élève par groupe : 15 ? Au lieu de 8 : problème notamment pour l’accompagnement des élèves en difficulté.
    - quel temps pour les « travaux interdisciplinaires ? »

    3 questions principales subsistent

    - Ces heures seront intégrés au service ou en HS ou en faisant appel à du personnel précaire ?
    - Quelle répartition entre accompagnement, pluridisciplinaire et aide à l’orientation ? un grand flou pour le moment.
    - La mise en place de cet accompagnement demande du temps pour la mise en place, la coordination avec les autres enseignements : il faut donc des heures de concertation.

    Joachim Dendiével