Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Autres secteurs
  • > I.U.F.M.
  • 4 avril 2009

    Enseigner est un métier qui s’apprend


    Pas de réforme de la formation et du recrutement des personnels d’enseignement et d’éducation dans la précipitation : négociation, clarification des conditions de stage, des épreuves professionnelles

    Sur la sollicitation d’adhérents le Sgen-CFDT Académie de Créteil a réuni des collègues sur la question de la mastérisation et de la formation des enseignants.

    Vous pouvez télécharger ci-dessous le compte-rendu de cette réunion, et prochainement un résumé des débats sur ce thème lors des conseils syndicaux de nos deux syndicats.

    Le Sgen-CFDT académie de Créteil revendique :


    - de vraies négociations pour aboutir à une situation viable pour les étudiants et toutes les parties prenantes avec un temps de réflexion prolongé sous une forme organisée ;
    - de ne signer aucun accord tant qu’il n’y aura pas un schéma clair et opérationnel de la formation des enseignants élaboré en concertation ;
    - un cadrage ministériel tenant compte des recommandations ci-dessous.

    Si nous ne voulons pas tourner le dos à toute réforme de la formation et du recrutement des maîtres, nous n’irons pas dans n’importe quelle direction.

    Nous recommandons :

    1) la définition claire et négociée des conditions de l’année de stage statutaire et de mise en stage pendant la formation universitaire avant toute négociation sur la mastérisation ;

    2) la définition négociée de la coresponsabilité des universités (et des IFUM en leur sein) et des rectorats ;

    3) la négociation financière afin que les stagiaires soient encadrés sur le terrain en plus de l’être à l’université ;

    4) le maintien des efforts de formation pour les néotitulaires et les collègues en poste ;

    5) l’approfondissement de l’épreuve de connaissance du système éducatif de manière à valoriser le début de pratique professionnelle des candidats ;

    6) le maintien du principe que les épreuves disciplinaires incluent les questions épistémologiques et didactiques.



     

     

    À télécharger