Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/lang.php on line 32 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 38 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 39 Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/acces.php on line 40 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/flock.php on line 60 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 560 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 561 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 609 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/filtres.php on line 619 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 Deprecated: Function ereg() is deprecated in /var/www/vhosts/sgencreteil.ouvaton.org/httpdocs/ecrire/inc/texte.php on line 1419 SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil : Réforme du lycée : agir pour une réforme au service des lycéens et des personnels
Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Collèges - Lycées
  • 29 novembre 2009

    Réforme du lycée : agir pour une réforme au service des lycéens et des personnels

    Le Sgen-CFDT est engagé avec le SE-Unsa, la FCPE et d’autres associations complémentaires de l’Education nationale à obtenir une réforme du lycée qui améliore les conditions d’étude des lycéens et les conditions de travail des personnels. La réforme proposée peut le permettre à certaines conditions sur lesquelles le Sgen-CFDT sera vigilant.

    Vous pouvez retrouver ici les deux derniers communiqués du Sgen-CFDT à propos de la réforme.

    Pour le SE-UNSA, le Sgen-CFDT et la FCPE, les annonces sur la réforme du lycée ouvrent des perspectives encourageantes pour les lycéens :

    - l’accompagnement personnalisé de tous les élèves, tout au long de leur parcours au lycée, représente une réelle opportunité pour une meilleure prise en compte de leurs besoins, pour leur réussite et leur épanouissement. Il se fait sans augmentation de l’horaire des élèves, ce qui est dans l’intérêt des lycéens français, dont on connaît la très lourde charge de cours et de travail.

    - les enseignements d’exploration prévus en classe de seconde, si les programmes sont redéfinis dans le même esprit, devraient permettre aux élèves de mieux construire leur parcours ultérieur, dans un esprit de découverte et de curiosité, sans les enfermer dans une pré-orientation.

    - la mise en place d’un tronc commun en classe de première est une mesure pertinente : au-delà d’hypothétiques changements de parcours, sa création devrait permettre un décloisonnement des savoirs et des élèves.

    - la possibilité offerte aux établissements, dans un cadre national fort et garanti à tous, de définir un projet pédagogique au service de la réussite de leurs élèves, est porteuse de dynamisme et de créativité.

    Pour réussir cette réforme, il faut un investissement fort.

    Le SE-UNSA, le SGEN-CFDT et la FCPE demandent au ministre de l’Education nationale de créer les conditions pour que cette réforme se traduise par une amélioration des conditions de travail des lycéens et des personnels :

    - en annonçant la tenue de journées banalisées dans tous les lycées rassemblant personnels, parents et élèves, dès janvier prochain, pour préparer la rentrée 2010,

    - en garantissant dans la durée le maintien des moyens attribués au lycée sans recourir à l’augmentation des heures supplémentaires,

    - en garantissant des effectifs réduits pour les groupes de compétences en langues vivantes,

    - en engageant sans tarder des discussions sur les évolutions des enseignements technologiques,

    - en mettant en place un plan ambitieux de formation initiale et continue des enseignants, cohérent avec les nouvelles missions que la réforme leur attribue.

    Paris, le 27 novembre 2009

    Télécharger ce communiqué

    Le ministre a présenté le 19 novembre, les mesures prévues pour les lycées à partir de 2010, conformes aux annonces du président de la république. Pour le Sgen-CFDT, deuxième organisation syndicale représentative des personnels du second degré dans les lycées, plusieurs de ces mesures vont dans le bon sens, même si elles ne constituent pas la réforme ambitieuse souhaitée par le Sgen-CFDT.

    Les enseignements d’exploration en seconde, l’accompagnement personnalisé, le tronc commun en première, le tutorat possible, l’espace d’autonomie pour les établissements peuvent constituer des leviers pour la transformation du lycée. Mais ces mesures ne remettent en cause ni la hiérarchie des filières, ni le pilotage par un examen terminal de plus en plus désuet. Le Sgen-CFDT regrette par ailleurs qu’il ne soit toujours pas question de la voie technologique et que par exemple les enseignements de première ne soient communs que pour les séries générales. En particulier, l’accompagnement personnalisé doit être inscrit très rapidement dans les horaires des séries technologiques.

    Sans surprise, le point le plus précis du document ministériel concerne les grilles horaires. Les horaires proposés traduisent bien l’objectif ministériel d’un simple rééquilibrage des séries. Pour la classe de seconde, les objectifs des enseignements d’exploration doivent être rapidement précisés et garantir qu’il s’agit bien d’exploration, faute de quoi les horaires risquent d’être rapidement jugés insuffisants. Les quinze heures d’enseignements communs aux trois séries en première vont également dans le sens d’une construction progressive des parcours souhaitée par le Sgen-CFDT. La encore, il est impératif que des temps soient prévus dès 2010 pour que les équipes s’approprient les changements et que les enseignants soient largement associés à la rédaction des contenus.

    Les mesures proposées pour l’enseignement des langues vivantes vont dans le bon sens, mais au delà des problèmes d’équipement et de gestion des temps qui ne manqueront pas de se poser dans les établissements, il est à craindre que rien ne change tant que les conditions de l’examen n’auront pas changé.

    L’accompagnement personnalisé, inscrit dans l’horaire élève et dans le service des enseignants, est une mesure demandée par le Sgen-CFDT. Ce qui est proposé peut être un levier de changement à condition que les promesses concernant la mise en œuvre et la formation des enseignants soient tenues. En particulier, il est impératif que des temps de concertation et de formation soient dégagés au premier semestre 2010.Et surtout, il est hors de question que cela se traduise par une augmentation des heures supplémentaires pour les personnels.

    La proposition de mettre à disposition des équipes les heures-professeurs nécessaires aux groupes à effectif réduit peut également être un levier de changement et va dans le sens d’une meilleure autonomie des établissements. Mais là aussi, il faut prévoir dès janvier 2010 des temps d’appropriation et de concertation pour que le travail soit bien celui des équipes et l’autonomie celle de l’établissement. Le Sgen-CFDT sera très attentif à la façon dont le conseil pédagogique sera inscrit dans les textes réglementaires.

    Sur le volet orientation, la seule mesure tangible semble être le tutorat mais il ne concernerait pas tous les élèves ( le Sgen-CFDT demande à ce que, dans un premier temps, tous les élèves bénéficient d’un tuteur dans les zones d’éducation prioritaire ) ce qui ne va pas faciliter l’articulation avec l’accompagnement personnalisé. Que le tuteur suive les élèves sur l’ensemble des années lycée est une bonne chose, mais on ne sait rien de la taille du groupe de tutorat, ni de la façon dont ce tutorat sera pris en compte dans le temps de travail des personnels.

    Enfin sur le volet culturel et la vie lycéenne, les mesures annoncées devront être précisées quant aux conditions et aux moyens de leurs mises en œuvre.