Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale


SGEN-CFDT de l’Académie de Créteil

  • Accueil
  • > Dossiers
  • > Hygiène et sécurité
  • > Hygiène et sécurité dans les établissements du Val de Marne
  • 7 décembre 2009

    Compte rendu du CHSD du 3 décembre 2009

    Il a commencé d’emblée avec le point sur la grippe A, présenté par le Dr Perrin et M.Girault, infirmier responsable départemental.

    15 centres de vaccination sont en activité dans le Val-de-Marne de 12h à 20h dans l’ordre de priorité recommandé par l’OMS : les femmes enceintes, suivies des nourrissons avec certains facteurs de risques, comme l’insuffisance respiratoire, puis les adultes atteints par certaines pathologies...

    Le Sgen-CFDT a demandé sur quel avis s’était rangé le gouvernement car le document du haut conseil de la santé publique mentionne différents organismes internationaux ou des pays recommandant des ordres de priorité un peu différents (exemple : OMS, ECDC, ACIP(USA),...) Le Dr Perrin a répondu que la France a suivi l’OMS et que les ordres de priorité sont sensiblement les mêmes (personnels de santé, puis femmes enceintes, personnes souffrant de certaines pathologies). Le préfet peut demander une augmentation du rythme de vaccination : 8h à 22h, 6 jours sur 7.

    Depuis le 1er décembre, la vaccination des écoliers a débuté ; les parents reçoivent, à leur domicile, un bon de vaccination au nom de chaque enfant concerné, les invitant à se présenter avec lui dans le centre de vaccination de leur lieu de résidence. Les élèves des écoles maternelles et élémentaires s’y rendent accompagnés par leurs parents. Le centre de rattachement est indiqué sur le bon de vaccination transmis aux familles.

    La vaccination est une priorité nationale même au détriment d’autres services publics. Des équipes mobiles peuvent aussi se rendre dans les établissements pour vacciner. Les personnels administratifs sont placés sous le régime de la réquisition. Les infirmiers(es) ont été réquisitionnés. M.Pressac justifie cette obligation par le manque de volontaires pour la vaccination malgré l’appel à volontaires. Des « réseaux sentinelles » chargés de suivre l’évolution de la grippe informent que le risque porte en ce moment sur les enfants de 13 ans d’où une accélération de la vaccination pour cette classe d’âge.

    Une représentante de la MGEN a précisé que toute personne de l’EN peut appeler le 3676 pour demander un coupon de vaccination qui lui sera délivré.

    Une motion a été votée sur le cas des enseignantes enceintes (risques de contracter la grippe A si celles-ci ne se sont pas fait vacciner). L’administration ne voit pas de problèmes dans la mesure où une femme enceinte et donc une enseignante enceinte est de toute façon prioritaire.(Problème si celle-ci a de sérieux doutes sur le vaccin et décide de ne pas se faire vacciner).

    La représentante de la MGEN a présenté le renouvellement de l’accord cadre du 2 octobre 2008 MGEN /Education nationale : bénéficiaire ensemble des personnels EN. Exemples d’actions : conférences, échanges de pratiques, point accueil-écoute, groupes de parole en lieu neutre.

    ACMO (Agent chargé de la mise en place des règles d’hygiène et de sécurité)

    L’inspecteur de Nogent-sur-Marne, Joinville, M. Tellier animera le réseau des ACMO. 24 ACMO doivent être nommés cette année parmi les CPC EPS, un ou deux IEN, des directeurs d’écoles. M.Flamia et M.Tellier recevront les nouveaux nommés à l’IA le 14 décembre. M. Tellier se déplacera pour présenter la fonction aux directeurs d’école et aux CPC dans les inspections.

    Amiante

    Le 26 novembre, l’IA a envoyé aux personnels nés en 1955 et 1956 une lettre leur demandant de signaler s’ils ont été exposés à l’amiante durant leur exercice professionnel car ils peuvent bénéficier d’un suivi. L’année prochaine, ce seront les personnels nés sur les deux années suivantes qui seront contactés et ainsi de suite. Problème : il n’est pas évident de savoir si un bâtiment contenait de l’amiante et si celle-ci présentait un déficit de confinement. La préfecture a envoyé à 46 communes une lettre leur demandant de faire le point sur les bâtiments scolaires (demande syndicale unanime lors des CHSD précédents). 45 communes n’ont pas répondu… En tout cas, elles sont interpellées. A suivre...

    Créteil, le 4 décembre 2009 Pascal PARTAIX Représentant du Sgen-CFDT au CHSD 94